Actualités

UN DÉMÉNAGEMENT PAYANT!

UN DÉMÉNAGEMENT PAYANT!

Il est possible, dans certaines circonstances, de déduire vos frais de déménagement. Vous pouvez déduire certains frais, si vous avez déménagé afin de vous rapprocher de votre nouveau lieu de travail ou d’études. La nouvelle résidence doit être plus proche d’au moins 40 km de votre nouveau lieu de travail et d’études. Seuls les étudiants inscrits à temps plein sont admissibles au crédit. Afin d’obtenir plus de précision, veuillez consulter la brochure P105 intitulée Les étudiants et l’impôt.

Le crédit s’applique tant à un employé qu’à un travailleur indépendant. Les frais de déménagement sont déductibles seulement du revenu d’emploi ou de travailleur indépendant gagné au nouveau lieu de travail, et ce , dans l’année pendant laquelle les dépenses ont été engagées et à la condition que celles-ci n’aient pas été remboursées. Il est possible que le total des frais soit supérieur au revenu admissible d’une année donnée; par conséquent, les frais pourront être reportés à une année subséquente.

Il existe une multitude de frais admissibles en déduction du revenu. Il est impossible de tous les énumérer.

LES DÉPENSES VERS LE NOUVEAU LIEU DE RÉSIDENCE

Les frais de transport et d’entreposage temporaire sont admissibles. Dans certains cas, les frais de repas et de déplacement pour sa maisonnée peuvent être déduits selon la plus avantageuse des deux méthodes, simplifiée (sans pièce justificative) ou détaillée (avec pièces justificatives).

Il est possible que le déménagement ait eu lieu, mais que la nouvelle résidence ne soit pas encore habitée, par conséquent, des frais de subsistance temporaires (repas et hébergement) pour un maximum de 15 jours sont également admissibles. Il est aussi possible, dans ce cas, d’utiliser la méthode simplifiée ou détaillée. Même s’il utilise la méthode simplifiée, le contribuable doit être en mesure de démontrer que les dépenses réclamées sont justifiées.

DÉPENSES LIÉES À L’ANCIENNE OU À LA NOUVELLE RÉSIDENCE

Le contribuable qui est locataire peut déduire les frais de résiliation de son bail. Il peut également déduire les frais relatifs au coût de révision des documents juridiques, au coût de remplacement des permis de conduire et d’immatriculation et au coût de débranchement des services publics de son ancienne habitation.

Il est également possible de déduire jusqu’à un maximum de 5000 $ en frais de maintien de l’ancienne résidence qui n’est pas vendue ou louée (impôts fonciers, assurances, chauffage, électricité et intérêts hypothécaires). Toutefois, le contribuable doit démontrer qu’il fait un effort raisonnable de disposer de sa résidence.

Le contribuable peut également déduire certains frais engagés pour la vente de son ancienne résidence, tels la commission versée à l’agent immobilier et les frais de notaire et d’avocat. Il lui est aussi permis de déduire certains honoraires professionnels concernant l’acquisition de la nouvelle résidence.

Afin d’obtenir plus d’informations, je vous invite à nous contacter ou à consulter le guide fiscal fédéral ainsi que le bulletin d’interprétation IT-178.

Pour en savoir plus sur ce sujet, contactez-nous.



About the Author: